Le lundi 22 février 2016, le Directeur de cabinet du Premier Ministre, M. Ahoua N´doli Théophile a co-présidé avec SEM Georges Serre, Ambassadeur de France en Côte d´Ivoire, la cérémonie d´ouverture de la Revue Sectorielle 2015 des projets du C2D,qui s´est refermée le 29 février 2016 à l´hôtel Palm club, avec un ensemble de recommandations, visant à améliorer les conditions de mise en œuvre du C2D. / Le Pôle Mère Enfant de l´hôpital Saint Jean Baptiste de Tiassalé,financé par l’Etat de Côte d’Ivoire à travers les ressources du C2D, pour un montant de 796 331 798 FCFA , a été inauguré par le Président de la République SEM Alassane Ouattara, le 16 avril 2015 à Tiassalé. / Dans le cadre de la mise en œuvre du 2ème C2D, le Gouvernement Français et l´Etat Ivoirien ont procédé à la signature de 4 textes que sont :l´Avenant à l´accord cadre, l´Avenant à la convention de compte, la Convention d´affectation Appui budgétaire 2014, et l´Avenant à la convention d´affectation Eau, le vendredi 19 décembre 2014, à 8h45 mn à la Primature.
     
ACTUALITES
PROJET ECOTER / 23 milliards de FCFA pour le développement des zones rurales

En marge de la réunion du COS-C2D, des parties ivoirienne et française ont procédé à la signature de la convention d’affection du projet d’appui au développement Economique et Ecologique des Territoires Ruraux en Côte d’Ivoire (ECOTER) dans le cadre du deuxième C2D en cours d’exécution.

D’un montant de 23 milliards de FCFA (35 millions d’euros), l’ECOTER vise à améliorer les conditions de vie des populations dans huit régions pilotes, à travers le renforcement de la gouvernance territoriale inclusive et le dialogue politique, grâce à une planification concertée du développement.

Le projet appuiera la planification, le financement et la mise en œuvre d’investissements productifs permettant un développement économique durable des territoires et répondant aux défis du changement climatique.

Il s’agira également de soutenir les collectivités territoriales pour mettre en œuvre leurs compétences en matière de gestion des ressources naturelles (espaces agro-sylvopastoraux, ressources en eau).

Le document a été paraphé par Adama KONE, Ministre de l’Economie et des Finances, Moussa SANOGO, Secrétaire d’Etat auprès du Premier Ministre chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat pour la partie ivoirienne. Gilles HUBERSON, Ambassadeur de France en Côte d’Ivoire et Bruno LECLERC, Directeur de l’AFD, ont signé la convention pour le compte de la partie française.



ABOUBAKAR BAMBA

 

 

 

LE POUVOIR DU C2D
Le bilan des cinq années de mise en œuvre du Contrat de Désendettement et Développement (C2D) démontre bien que le dispositif a permis à la Côte d’Ivoire de faire un bond qualitatif dans sa marche. En tout cas, les Ministres Bakayoko Ly Ramata de l’Enseignement Supérieur, Raymonde Goudou Coffie de la Santé, Kandia Camara de l’Education Nationale et Touré Mamadou, Secrétaire d’Etat à l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle, en ont fait la démonstration hier, au cours du panel de clôture des cinq ans du C2D. Eux, dont les secteurs ont bénéficié de 23% des ressources.
On retient que l’argent de ce dispositif aura été l’une des principales sources de leurs finances, notamment en ce qui concerne les reformes dans leurs secteurs d’activité. Quelques chiffres.
Au niveau de l’Education Nationale, de 2011 à 2015, ce sont plus de 17800 classes qui ont été réalisées dans le préscolaire et le primaire, et 155 nouveaux collègues. Au nombre des nouveaux établissements, 40 collègues de proximité sont à mettre à l’actif du C2D, qui en prévoit 200 pour les années prochaines.
Kandia Camara fait observer que les conséquences de loi sur l’école obligatoire et de la suppression de la non-admission en classe de 6e sont telles qu’il fallait procéder à la réforme du collège. Ainsi a-t-on procédé à la réforme curriculaire pour la mise en adéquation de l’apprentissage avec les besoins de la société ivoirienne, au renforcement des capacités des enseignants et à l’appui institutionnel en vue d’assurer de façon pérenne le pilotage de la qualité des enseignements.
Dans l’enseignement supérieur, le Ministre Ly Ramata note, entre autres, qu’au niveau de la gouvernance, le C2D apporte son appui. C’est dans ce cadre qu’il a été mis en place une Direction Générale de la Qualité, des référentiels pour l’évaluation des programmes de formation et de recherche. Grace au C2D, le Ministre a engagé tous les établissements supérieurs publics dans un contrat de performance.
Dans le cadre de la conduite de la réforme du système LMD, ce sont 817 millions de francs de Cfa du C2D dont bénéficie le Ministère pour se mettre aux standards mondiaux.
A la santé, le C2D a apporté son appui financier dans le cade de quatre réformes essentielles. La première concerne la production des ressources humaines paramédicales. A ce niveau, « tout a été revisité » au niveau de l’INFAS, explique Raymonde Goudou Coffie. Les infrastructures d’accueil ont été réhabilitées et des réformes profondes ont été entreprises. Montant des financements : 11 milliards de francs.
Les systèmes d’approvisionnement et de distribution ont été réformés. La Nouvelle Pharmacie de la Santé bénéficie de la confiance des fournisseurs désormais. Le deuxième axe a trait à la réforme hospitalière. Désormais, il y a quatre catégories de centres de santé.
Le quatrième axe concerne la réforme institutionnelle et managériale. Elle a consisté entre autres, à la formation d’inspecteurs de la santé.
Ce ne sont là que quelques-uns des nombreux acquis obtenus grâce au concours du C2D que les quatre Ministères ont énumérés hier au cours de la rencontre dont la modération a été assurée par le Ministre de l’Economie et des Finances, Adama KONE.
Lui, qui « a veillé à ce que le C2D se maintienne pour qu’on en arrive aux bons résultats », comme la signifié le Directeur de Cabinet du Premier Ministre, Ahoutou KOFFI.
Il convient de noter que ce sont 1151 milliards de francs Cfa qui sont mis à la disposition de la Côte d’Ivoire dans le cadre du C2D de 2012 à 2020.

ALAKAGNI HALA

Publié le 08 Juillet 2018 | Fraternité Matin du Vendredi 29 juin 2018
 
Appel à candidature

Appel d'offres

GALERIE PHOTO
Retrouvez toutes les activités du C2D en images
08-07-2018 Célébration des 5 ans du C2D le jeudi 28 juin 2018 à la Primature

PARTENAIRES
 
LIENS UTILES
- Présidence - Gouvernement
- Primature - Ministère d´Etat, Ministère de l´Intérieur et de la Sécurité
- Ministère du Plan et du Développement - Ministère de l´Economie et des Finances
- Ministère du Budget et du Portefeuille de l’Etat - Ministère des Transports
- Ministère des Eaux et Forêts - Ministère de l´Agriculture et du Développement Rural
- Ministère des Ressources Animales et Halieutiques - Ministère de la Santé et de l´Hygiène Publique
- Ministère de la Justice et des Droits de l´homme; - Ministère de l´Education Nationale, de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle
- Ministère de l’Emploi et de la Protection Sociale - Ministère de l´Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique
- Ministère de la Construction, du Logement, de l´Assainissement et de l’Urbanisme - Ministère des Infrastructures Economiques
- Ministère de la Promotion de la Jeunesse, de l’Emploi des Jeunes et du Service Civique - Ministère de la Salubrité, de l’Environnement, et du Développement Durable
- Secrétariat d´Etat chargé de l´Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle - Convention de la Société Civile Ivoirienne
- Ambassade de France en Côte d’Ivoire - Agence Française de Développement

© 2014 - Biennale Panafricaine des Droits de l'Homme Réalisation:@mons