Le lundi 22 février 2016, le Directeur de cabinet du Premier Ministre, M. Ahoua N´doli Théophile a co-présidé avec SEM Georges Serre, Ambassadeur de France en Côte d´Ivoire, la cérémonie d´ouverture de la Revue Sectorielle 2015 des projets du C2D,qui s´est refermée le 29 février 2016 à l´hôtel Palm club, avec un ensemble de recommandations, visant à améliorer les conditions de mise en œuvre du C2D. / Le Pôle Mère Enfant de l´hôpital Saint Jean Baptiste de Tiassalé,financé par l’Etat de Côte d’Ivoire à travers les ressources du C2D, pour un montant de 796 331 798 FCFA , a été inauguré par le Président de la République SEM Alassane Ouattara, le 16 avril 2015 à Tiassalé. / Dans le cadre de la mise en œuvre du 2ème C2D, le Gouvernement Français et l´Etat Ivoirien ont procédé à la signature de 4 textes que sont :l´Avenant à l´accord cadre, l´Avenant à la convention de compte, la Convention d´affectation Appui budgétaire 2014, et l´Avenant à la convention d´affectation Eau, le vendredi 19 décembre 2014, à 8h45 mn à la Primature.
     
ACTUALITES
Contrat de Désendettement et de Développement / Amadou Gon Coulibaly salue un taux de décaissement de 87 %

Le Chef du Gouvernement a présidé, hier, la célébration des cinq ans du C2D et la 3e réunion de son Comité d’Orientation et de Suivi

Le Premier Ministre, Ministre du Budget et du Portefeuille de l’Etat, Amadou Gon Coulibaly a salué, le 28 juin, le taux de décaissement de 87% enregistré dans la mise à disposition des financements dans le cadre de la réalisation des projets inscrits au programme du Contrat de Désendettement et de Développement (C2D). Le Chef de Gouvernement s’exprimait lors de la cérémonie de la célébration des 5 ans de cette convention entre la France et la Côte d’Ivoire, couplée avec la 3e réunion du Comité d’Orientation et de Suivi (COS-C2D) à la Primature. Au dire d’Amadou Gon Coulibaly, « les investissements ont atteint le montant de 680,53 milliards de FCFA (1,04 million d’euros), sur une enveloppe de 782,23 milliards de FCFA (1,19 million d’euros) mise à disposition, soit un taux de décaissement de 87% ». Le Premier Ministre a expliqué qu’à la date du 12 juin 2018, 25 conventions d’affection ont été signées, pour un montant total de 1070,36 milliards de FCFA (1,63 million d’euros), soit 93% du montant des deux C2D. Il a également précisé que ces engagements comprennent 14 conventions d’affection couvrant la totalité du 1er C2D et 11 pour le second évalués à 657,11 milliards de FCFA (environ un million d’euros), soit un taux d’engagement de 89,04%. Ce fut aussi l’occasion pour Amadou Gon Coulibaly de rassurer la société civile et les observateurs de l’économie ivoirienne quant à la maîtrise de l’endettement du pays estimé à 42,3% du Produit Intérieur Brut (PIB) dans une zone communautaire où la norme est de 70%. Et d’ajouter que le développement auquel aspirent les pays africains comme la Côte d’Ivoire ne peut se faire sans dette pour investir massivement dans les infrastructures notamment et qui constituent des conditions sine qua non du renforcement de l’attractivité de l’économie.
Il s’est toutefois dit ouvert à toutes les solutions alternatives, notamment de la part des partenaires financiers dont les banques. Ce qui pourrait favoriser une évolution significative au niveau des taux d’acquisition des crédits. Par ailleurs, le Premier Ministre a souhaité une plus grande célérité dans la mise à disposition des fonds dans le cadre du 3e C2D annoncé et dont le planning d’exécution a fait l’objet d’échanges lors de la 3e réunion du COS-C2D qui a précédé la cérémonie officielle de célébration de Contrat. Il n’a pas manqué de rappeler que les dépenses au profit des pauvres ont doublé, illustrant la volonté de l’Etat de conserver les aspects sociaux au centre de ses priorités aux côtés des actions macroéconomiques.

Sur ce point, Delphine Geny-Stéphann, Secrétaire d’Etat auprès du Ministre français de l’Economie et des Finances, a exprimé la confiance du Gouvernement de la France dans la volonté des autorités ivoiriennes à poursuivre les efforts sur le plan social.

Mme Geny-Stéphann a également exprimé la fierté de son pays d‘avoir avec la Côte d’Ivoire cette exclusivité que représente le C2D en termes de partenariat économique. Elle a aussi loué la transparence, l’efficacité et l’utilité qui caractérisent le C2D.

Quelques points à parfaire lors du 3e C2D à venir. Confirmant l’effectivité dans la réalisation des projets, Hélène GNONSAHE, Coordinatrice de la Société Civile Ivoirienne a plaidé pour la prise en compte des agents de l’administration déconcentrée et des responsables des collectivités territoriales dans la constitution des USP et des CSP.

D’autant plus que ce sont eux qui auront à charge l’entretien et la pérennisation des acquis du C2D. En outre, elle a annoncé la quasi-disparition de l’aide au développement du fait de la mise en application du C2D, en totale opposition au principe de l’additionnalité qui veut que les deux sources de financement coexistent.

C’est par la voix de Jean-Jacques Guigon, de la plateforme française, que la Société Civile française a exprimé son souhait de voir les actions de renforcement de la cohésion sociale mise en priorité dans les projets du C2D. Surtout que « le pays a été déchiré par plusieurs crises qui ont entamé le vivre ensemble qui caractérisait les Ivoiriens ».

ABOUBAKAR BAMBA

Publié le 08 Juillet 2018 | Fraternité Matin du Vendredi 29 juin 2018 P.4- Rubrique ECONOMIE
 
Appel à candidature

Appel d'offres

GALERIE PHOTO
Retrouvez toutes les activités du C2D en images
08-07-2018 Célébration des 5 ans du C2D le jeudi 28 juin 2018 à la Primature

PARTENAIRES
 
LIENS UTILES
- Présidence - Gouvernement
- Primature - Ministère d´Etat, Ministère de l´Intérieur et de la Sécurité
- Ministère du Plan et du Développement - Ministère de l´Economie et des Finances
- Ministère du Budget et du Portefeuille de l’Etat - Ministère des Transports
- Ministère des Eaux et Forêts - Ministère de l´Agriculture et du Développement Rural
- Ministère des Ressources Animales et Halieutiques - Ministère de la Santé et de l´Hygiène Publique
- Ministère de la Justice et des Droits de l´homme; - Ministère de l´Education Nationale, de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle
- Ministère de l’Emploi et de la Protection Sociale - Ministère de l´Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique
- Ministère de la Construction, du Logement, de l´Assainissement et de l’Urbanisme - Ministère des Infrastructures Economiques
- Ministère de la Promotion de la Jeunesse, de l’Emploi des Jeunes et du Service Civique - Ministère de la Salubrité, de l’Environnement, et du Développement Durable
- Secrétariat d´Etat chargé de l´Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle - Convention de la Société Civile Ivoirienne
- Ambassade de France en Côte d’Ivoire - Agence Française de Développement

© 2014 - Biennale Panafricaine des Droits de l'Homme Réalisation:@mons